Pourquoi faut-il choisir une assurance-vie

L’assurance vie est un contrat d’assurance qui permet de se constituer une épargne et de la faire fructifier.

L’assurance vie est un des placements préférés des Français. Elle offre une fiscalité avantageuse, avec notamment l’absence de taxation des intérêts et des plus-values au bout de 8 ans. Cependant, il existe différents types d’assurances vie : assurance vie en euros ou en unités de compte (UC). Nous allons voir çà de plus près.

Tuto 1 * Support vignette assurance moto

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un contrat qui permet aux souscripteurs de se prémunir contre les aléas de la vie.

L’assurance-vie est en réalité une assurance décès, que l’on appelle également assurance-décès. Elle permet de protéger votre famille et d’organiser votre succession. Cette solution financière offre aussi des avantages fiscaux intéressants.

La souscription à un contrat d’assurance-vie permet d’obtenir une exonération d’impôt sur le revenu pour les primes versés et cela, quel que soit le montant du capital constitué au fil du temps.

Il existe plusieurs types de contrats :

  • Le contrat mono support : il n’est pas possible d’investir sur ce type de produit
  • Le contrat multi supports : il permet de diversifier son investissement sur différents supports (actions, obligations. ). Ce type de placement offre plus de flexibilité.

    pourquoi assurance vie

    Pourquoi est-elle importante ?

    Pourquoi est-elle importante ? L’assurance vie est un placement qui peut être utilisé pour diversifier votre patrimoine.

    Il s’agit d’un placement qui permet de se constituer une épargne, mais aussi d’anticiper la transmission de son patrimoine à ses enfants. Cependant, l’assurance vie nécessite un minimum de connaissance et de pratique avant d’être utilisée comme outil financier.

    Vous pouvez par exemple acheter des unités de comptes ou des fonds communs de placements (FCP) dans le but d’obtenir un rendement plus intéressant que celui proposé par les livrets réglementés. En effet, les contrats proposent souvent des taux plus attractifs qu’une simple épargne bancaire.

    Les contrats offrent également une meilleure protection du capital investi et permettent donc de générer un revenu complémentaire non fiscalisé à partir du moment où vous effectuez des retraits sur votre assurance vie.

    Le fait que l’assurance vie soit liée au décès du titulaire du contrat permet aux héritiers du défunt de profiter directement du capital sans avoir à payer des droits supplémentaires. Toutefois, il est important de savoir que le décès entraîne la clôture automatique du contrat et donc la disparition immédiate des avantages fiscaux associés au produit (voir ci-dessous).

    Comment fonctionne-t-elle ?

    L’assurance vie est un contrat d’assurance qui garantit le versement d’un capital ou d’une rente à une personne désignée, en cas de décès du souscripteur. Ce type de contrat est souvent utilisé comme épargne pour la retraite, mais il peut aussi être utilisé pour financer un investissement immobilier ou un projet personnel.

    Le montant placé sur l’assurance vie est bloqué jusqu’au moment du décès et ne peut être récupéré par les bénéficiaires que si ceux-ci ont accepté le contrat.

    Il existe différentes sortes d’assurances vie :

    • L’assurance vie temporaire : elle permet de réserver un capital durant une période donnée.

      La durée du contrat est variable, mais elle doit généralement être comprise entre 1 et 8 ans.

    • L’assurance vie temporaire avec annuités garanties : cette assurance permet au souscripteur de verser des primes pendant une période donnée et se verra octroyer des revenus fixes jusqu’à son terme
    • L’assurance vie permanente : ce type d’assurance permet au souscripteur de percevoir des revenus après la résiliation du contrat, sans limitation de temps.

    Quels sont les avantages de l’assurance-vie ?

    L’assurance-vie est un contrat d’assurance permettant de se constituer un capital et qui offre différents avantages.

    L’assurance-vie est un contrat d’assurance qui permet de percevoir des rentes ou des capitaux à une date précise du contrat, mais également dans le cas où surviennent certains événements liés au décès du souscripteur (dans ce cas, l’assureur prend en charge la gestion des capitaux).

    Il existe plusieurs types d’assurances-vie :

    • Les assurances vies monosupports
    • Les assurances vies multisupports

    Quels sont les différents types d’assurance-vie ?

    L’assurance-vie est un produit d’épargne qui permet de se constituer une épargne à long terme, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Son principal atout réside dans le fait qu’elle permet de profiter d’un cadre fiscal avantageux.

    Les contrats d’assurance-vie peuvent être souscrits auprès de différents établissements, cependant, la plupart des contrats proposés par les banques et les compagnies d’assurances sont des contrats monosupports en euros.

    Il s’agit de contrats dont l’encours ne peut excéder un certain montant.

    Lorsque l’on ouvre ce type de contrat, il n’est pas possible d’investir sur les marchés financiers et donc, on ne peut pas faire grand-chose avec ce type de support.

    Comment choisir la bonne assurance-vie pour vous ?

    L’assurance-vie est un produit d’épargne et de placement qui permet aux souscripteurs de se constituer un capital, tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

    La plupart des contrats d’assurance-vie sont multi-supports : ils peuvent être investis sur différentes classes d’actifs (actions, obligations, etc.).

    Les épargnants peuvent ainsi profiter de la diversification des actifs pour réduire le risque inhérent à ce type de placement.

    Lorsqu’ils procèdent au rachat total ou partiel de leur contrat, les souscripteurs ont la possibilité de demander une sortie en rente viagère ou en capital.

    Le choix entre ces différentes options dépend du but recherché par le souscripteur :

    • La rente viagère constitue un revenu complémentaire pour la retraite.
    • Le capital constitue une somme pouvant être utilisée librement.

    Quelles sont les choses à considérer avant de souscrire à une assurance-vie ?

    L’assurance-vie est un produit d’investissement qui a le vent en poupe. En effet, les assureurs proposent de plus en plus ce type de produit afin d’attirer de nouveaux clients. Ceux-ci peuvent ainsi constituer une épargne pour leur retraite, financer des projets ou encore transmettre un patrimoine à leurs héritiers. Pour réussir votre investissement dans l’assurance-vie, il vous faut tenir compte de différents paramètres tels que les frais et les fiscalités.

    Les frais Lorsque vous souscrivez à une assurance-vie, il faut savoir qu’il existe des frais sur versements, mais aussi des frais sur arbitrages et des frais sur rachats partiels ou totaux. Ces frais viennent s’ajouter aux intérêts générés par l’épargne placée sur votre contrat d’assurance-vie.

    Il est donc important de bien faire le calcul avant tout investissement afin d’en connaître la rentabilité réelle.

    La fiscalité La fiscalité appliquée au contrat d’assurance-vie est difficile à comprendre et à appréhender si on ne maîtrise pas le sujet sur le bout des doigts (ce qui n’est pas forcément facile). Afin de ne pas payer trop cher son assurance-vie, il convient donc de déterminer quel sera l’impôt final :

    • L’imposition du montant total versé
    • L’imposition du montant annuel

    Y a-t-il des inconvénients à avoir une assurance-vie ?

    L’assurance-vie est un produit d’épargne très populaire qui peut être utilisé comme outil de diversification du portefeuille et comme instrument de transmission. En effet, l’assurance-vie permet de désigner le bénéficiaire de votre contrat.

    Vous pouvez ainsi transmettre à vos proches sans impôt une partie ou la totalité des sommes placées sur votre contrat. Elle peut également constituer un outil pour préparer sa retraite en vue d’une nouvelle activité professionnelle ou encore pour financer un projet immobilier, par exemple.

    L’assurance-vie est également un bon moyen d’optimiser son patrimoine grâce aux avantages fiscaux qu’elle procure. En matière d’impôts, les sommes versées après 70 ans ne sont pas soumises aux droits de succession. Si le capital n’est pas récupérable avant le décès du titulaire du contrat, les sommes placées sur l’assurance-vie bénéficient d’un abattement fiscal fixe : 152 500 € par assuré et par bénéficiaire, tous contrats confondus (dans la limite des abattements fiscaux applicables). Cette règle ne concerne pas les cotisations versées après les 70 ans du titulaire du contrat ni celles versée au profit des enfants majeurs rattachés au foyer fiscal. De plus, il existe des cas où l’on peut retirer une partie ou la totalité des fonds investis sans payer de droits de succession :

    • En cas de licenciement
    • En cas de divorce pour faute.

    Pour conclure cette série d’article, les assurances vie sont souvent critiquées mais elles peuvent être très avantageuses pour tout le monde. Elles permettent de se constituer un capital et de le faire fructifier à son rythme. C’est un placement qui permet de préparer sa retraite, d’anticiper des dépenses importantes ou encore de protéger votre famille en cas de disparition.

    Rate this post
    A voir  L'assurance multirisque, c'est quoi

Laissez un commentaire sur l'article: Pourquoi faut-il choisir une assurance-vie

A propos

Retrouvez plus de conseils b2b sur nos réseaux et notre newsletter. 

Derniers articles
Retour haut de page