L’investissement dans le fonds en euro est une excellente opportunité pour les épargnants français.

Le fonds en euro est un support d’investissement qui permet de placer son argent sur un compte titre.

Il s’agit d’un placement financier qui offre un rendement garanti par la banque. Ce type de placement est très prisé des épargnants français, mais il faut savoir qu’il existe différents types de fonds en euros et que chacun a ses propres caractéristiques. Nous allons voir çà de plus près.

Les avantages d’investir dans un fonds en euros

L’épargne des ménages français est principalement constituée de fonds en euros.

Lorsque ces fonds sont investis sur des obligations, ils font office de réserve d’argent qui assure l’équilibre entre les dépenses des ménages et leurs revenus.

Les épargnants ne bénéficient pas de rendement, mais ils profitent d’une sécurité totale, ce qui est une garantie importante pour eux. Un fonds en euros permet aussi aux épargnants de préserver leur capital, car les intérêts générés par cette forme d’investissement sont réguliers et garantis par l’assureur.

La plupart des contrats d’assurance-vie proposent un fonds en euros à leurs souscripteurs.

Il faut savoir que ce type de placement n’est plus aussi rentable qu’auparavant grâce à la concurrence grandissante du marché.

Le taux moyen servi pour les fonds en euros avoisinait 5 % depuis plusieurs années. Certains assureurs ont pu proposer jusqu’à 2 % pour certains plans, tandis que d’autres ont affiché un taux inférieur à 1 % seulement ! Le gouvernement devrait mettre fin au monopole de la Sgam (Société Générale Assurances Mutuelles) sur les contrats multisupport (contrat incluant un fonds en euros et plusieurs autres supports financiers). Cette situation devrait profiter aux épargnants qui souhaitent diversifier leur portefeuille afin de trouver plus facilement une solution rentable qui corresponde à leur profil.

Les différents types de fonds en euros

Il existe deux types de fonds en euros : les fonds monétaires et les fonds obligataires.

Le premier est une version allégée du second. Ces deux types de fonds ont la même vocation, à savoir constituer un portefeuille d’investissement sécurisé et performant, qui permettra l’accumulation d’un capital sur le long terme.

A voir  Investir dans les foncières, c'est rentable !

Les fonds en euros ont pour objectif principal de préserver la valeur du capital investi au fil des années, afin que celui-ci puisse être récupéré à tout moment (à l’exception des frais liés aux retraits). Pour cela, il n’y a pas beaucoup d’options possibles. En effet, les sommes placées sur un fonds en euros ne peuvent être récupérés qu’en cas d’arrêt total de l’activité du contrat ou si le contrat prend fin avant son terme. Pour faire simple, plus votre contrat sera ancien et plus la performance qu’il offrira sera importante. Aujourd’hui, il est possible d’obtenir des rendements compris entre 3% et 4%. Cependant, il faut bien garder à l’esprit que cette performance est obtenue grâce au versement parfois considérable des frais annexes à ce type de produit (frais sur versements notamment).

Il faut donc bien étudier ce point avant de procéder à un investissement immobilier avec ce type de support.

Les risques associés aux fonds en euros

Les fonds en euros sont les placements les plus répandus en France, ils représentent plus de 80% des actifs gérés par les compagnies d’assurance.

Les fonds en euros ont pour principal avantage de ne pas être soumis à l’inflation et donc de conserver leur valeur au fil du temps. Cependant, ces fonds doivent faire face à une baisse constante des rendements depuis quelques années et ce, malgré la revalorisation de l’ensemble des actifs. De nombreuses compagnies ont toutefois décidé de maintenir leurs rendements sous les 1%. Cela signifie que si vous possédez un contrat d’assurance-vie avec un fond en euro, votre épargne ne croîtra pas au fil du temps. Avant de choisir un fond en euro, il est important de prendre connaissance des différents risques liés à ce genre d’investissement.

Il y a principalement trois risques associés aux fonds en euros :

  • Le risque lié à la faible rentabilité
  • Le risque lié aux frais
  • Le risque lié au manque d’innovation

Comment choisir un fonds en euros ?

Pour choisir un fonds en euros, il faut tenir compte des différents critères qui sont présentés ci-dessous. Tout d’abord, vous devez considérer l’horizon de placement. Pour ce faire, déterminez votre profil d’investisseur et le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre avant d’opter pour tel ou tel fonds. Ensuite, vous devez évaluer la qualité du contrat et sa rentabilité.

A voir  Investir dans un commerce : pourquoi et comment

La diversification est aussi un point important pour réussir son investissement sur le long terme.

Le fonds en euros doit aussi être adapté à votre profil d’épargnant (prudent, équilibré ou dynamique). Enfin, pensez aux frais qui peuvent impacter le rendement du contrat sur le long terme.

Les frais de gestion d’un fonds en euros

Les frais de gestion d’un fonds en euros sont généralement compris entre 0,6% et 1%.

Le taux moyen des fonds en euros est actuellement de 0,84% pour l’année 2015.

Les intérêts servis sur un fonds en euros sont déductibles du revenu imposable des personnes physiques et soumis aux prélèvements sociaux (15,5%). Cependant, certaines conditions doivent être respectées :

  • Dans le cas où la somme des intérêts versés par assurance-vie au cours de l’année est supérieure à 2 300 €.
  • La somme globale des versements effectués par l’assuré au titre des contrats d’assurance-vie doit représenter plus de 150 000 €.

Les performances des fonds en euros

Les performances des fonds en euros sont de plus en plus décevantes.

Il est important de bien comprendre qu’il ne faut pas comparer les performances d’un contrat à l’autre, mais plutôt analyser les performances sur le long terme.

Les fonds en euros offrent une sécurité et un rendement garanti, mais pas forcément très élevé. Pour vous faire une idée des performances des fonds en euros, nous vous conseillons de consulter notre article « Quelle rentabilité pour votre assurance-vie? ». Si vous êtes intéressés par la gestion pilotée ou si vos objectifs patrimoniaux sont axés sur la recherche d’une performance supérieure à celle du marché, il peut être pertinent de passer au contrat d’assurance-vie Multisupport.

Vous pouvez également utiliser notre comparateur pour trouver le contrat qui correspondra le mieux à votre profil et à votre stratégie patrimoniale.

La fiscalité des fonds en euros

Les fonds en euros sont-ils toujours intéressants ? En France, les fonds en euros sont généralement réservés aux contrats d’assurance vie de type multisupport et proposent une gestion libre.

A voir  Quel investissement est le plus performant depuis 15 ans

Il est donc possible d’effectuer des arbitrages entre les différents supports du contrat.

Le fonds en euros peut être investi à 100% sur des obligations ou avec un minimum de 60% sur des actions, comme le prévoit la loi.

Les actions sont alors soumises aux fluctuations du marché boursier, mais présentent l’avantage d’offrir une diversification de portefeuille plus importante et permet également une meilleure liquidité (ex : vente).

Les OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) permettent également de diversifier son portefeuille grâce à des ETF (Exchange Traded Funds), qui sont des fonds indiciels cotés sur un marché boursier. Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie multisupport, il est possible pour un assuré de transférer tout ou partie du capital détenu vers un autre support plus performant. Cette opération fait partie intégrante du fonctionnement du contrat et ne nuit pas aux performances futures du produit.

  • Une grande stabilité
  • Un risque limitée

Les assurances vie en euros

L’assurance-vie est un outil très pratique pour préparer sa retraite. Elle permet de se constituer une épargne, mais aussi d’obtenir un complément de revenu à la retraite. Cependant, l’assurance-vie a une particularité : celle d’être soumise à des impôts sur les plus-values et non pas sur les intérêts.

Lorsque vous effectuez un retrait de votre assurance-vie, vous payez des impôts sur cette somme. Par conséquent, il faut choisir correctement son contrat d’assurance-vie pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

Le régime fiscal de l’assurance-vie dépend du montant que vous retirez de votre contrat :

  • Si le montant que vous retirez est inférieur ou égal à 4 600 € par an, alors il n’y a pas de fiscalité
  • Si le montant que vous retirez est supérieur à 4 600 € par an, alors la part des gains nette après abattement sera taxée au taux forfaitaire libératoire (TFL) de 7,5 % depuis le 27 septembre 2017.

En conclusion, il est possible d’investir dans le fonds en euro de la PEL, mais cela est très risqué. L’inflation et les taux bas rendent ces produits peu rentables. Les fonds en euros sont à fuir, sauf pour les personnes qui ont une épargne importante et qui peuvent se permettre ce genre de placement.

Rate this post
Thomas

Thomas

Diplomé dans la finance, je travaille actuellement dans l'une des plus grande banque française. Je suis rédacteur pour le blog b2btoday afin de partager mes expériences et conseils au près des professionnels. N'hésitez pas à me poser vos questions d'entrepreneur sur votre business et vos stratégies marketing.

Laissez un commentaire sur l'article: L’investissement dans le fonds en euro est une excellente opportunité pour les épargnants français.

A propos

Retrouvez plus de conseils b2b sur nos réseaux et notre newsletter. 

Derniers articles
Retour haut de page