Comprendre les différents types d’assurance retraite

L’assurance retraite est un régime de retraite obligatoire pour tous les salariés du secteur privé. Elle permet aux salariés d’avoir une pension de retraite à la fin de leur carrière professionnelle. Cette assurance retraite est gérée par l’Agirc-Arrco, un organisme qui regroupe les caisses complémentaires des cadres et des non-cadres. Nous allons voir çà en détails ci-dessous.

Qu’est-ce que l’assurance retraite ?

L’assurance retraite permet de garantir un revenu mensuel aux personnes à la retraite.

L’assurance retraite est une solution qui permet d’anticiper les problèmes financiers liés à l’âge, en se constituant une épargne pour sa retraite.

Les avantages de l’assurance-vie ? L’assurance-vie offre différents avantages, tels que le versement d’une rente viagère et le cas échéant, le rachat total ou partiel du contrat au terme du contrat. Cependant, l’investissement dans une assurance-vie peut aussi être un sujet d’inquiétude, car cet investissement présente des risques financiers et de marché. En effet, il existe plusieurs types de risques encourus :

  • Le risque financier : si vous n’êtes pas convaincu par votre placement ou s’il ne rapporte pas suffisamment pour compenser les frais que vous y avez engagés.
  • Le risque de marché : si la valeur du placement diminue durant la période pendant laquelle vous n’avez pas accès à votre argent.

c'est quoi assurance retraite

Pourquoi est-elle importante ?

L’assurance retraite est une institution mise en place par la loi du 20 janvier 2014 visant à garantir le respect des droits à la retraite dans les régimes légalement obligatoires. Elle a pour rôle de permettre aux actifs français de préparer financièrement leur retraite.

L’organisme chargé de verser les pensions de retraite était jusqu’alors l’Assurance vieillesse (AVT). Cette dernière était financée principalement par une contribution sociale sur les revenus d’activité, calculée au niveau national et payée par tous les salariés et les non-salariés quelle que soit leur profession.

A voir  "La prévoyance et l'assurance vie : des outils indispensables pour une sécurité financière optimal

Le système d’assurance vieillesse fonctionne selon un principe de solidarité entre actifs et inactifs : il repose sur un système de cotisations obligatoire qui assure la couverture des dépenses liées au risque vieillesse.

L’objectif est double : assurer une pension minimale aux personnes âgées ayant peu ou pas cotisé durant leur vie active et anticiper l’allongement de la durée du travail à partir des années 1970, grâce au relèvement progressif des cotisations. En contrepartie, il s’agit également d’un modèle assuranciel, car la pension est versée indifféremment à chacun quelle que soit sa situation personnelle (cotiseur ou non-cotisant).

La loi du 20 janvier 2014 relative à la cohésion sociale et urbaine a donc institué un nouvel organisme chargé d’assurer le versement des pensions de retraites : l’Assurance Retraite (AR), afin notamment « de renforcer la transparence et la qualité du service rendu aux usagers ».

Comment fonctionne-t-elle ?

L’assurance retraite fonctionne sur le principe de la capitalisation. Elle permet au salarié d’accumuler des points tout au long de sa carrière. Ces points sont ensuite convertibles en rente viagère, lorsque le salarié part à la retraite.

Les cotisations versées par les salariés permettent de financer les pensions des retraités actuels et futurs.

L’assurance vieillesse garantit aux salariés un revenu stable et régulier, qui ne dépend pas des fluctuations du marché ni même des aléas économiques et financiers liés à l’activité professionnelle (chômage, augmentation ou diminution de la masse salariale). Cette solution est adaptée aux personnes âgées souhaitant bénéficier d’une pension décente tout en continuant de travailler, pour compléter leur revenu ou assurer un niveau correct à leurs proches (conjoint(e), concubin(e)…).

Quels sont les avantages de l’assurance retraite ?

L’assurance retraite est un produit d’épargne qui permet de compléter les revenus une fois à la retraite.

L’assurance retraite vous offre la possibilité de bénéficier d’une rente mensuelle, qui dépend des cotisations que vous aurez versées tout au long de votre carrière professionnelle. Elle peut également être associée à un capital ou une rente viagère, et ce, en fonction du contrat souscrit auprès du gestionnaire de l’assurance-retraite. Cette assurance-vieillesse garantit le versement d’un capital ou d’une rente à partir de 65 ans pour les salariés ayant travaillé durant toute leur carrière.

A voir  MALAKOFF HUMANIS, LE PIONNIER DE L'ASSURANCE MALADIE EN FRANCE

La majorité des gens ignorent l’existence de cette assurance-vieillesse et ne pensent pas qu’ils pourront la percevoir après leur départ à la retraite. En effet, elle n’est pas souvent proposée aux personnes qui ont commencé à travailler jeunes et surtout aux personnes dont les revenus sont faibles par rapport au montant des cotisations versées tout au long de leur carrière professionnelle. Pour bénéficier d’une rente mensuelle à partir de 65 ans, il est nécessaire de réunir plusieurs conditions : avoir atteint l’âge requis (entre 60 et 67 ans selon son année de naissance), avoir cumulé 150 trimestres (soit 41 annuités) acquises au titre des périodes reconnues équivalentes pour le calcul des droits à pension, avoir étudié suffisamment longtemps pour valider 4 trimestres par an pendant 5 ans consécutifs entre 20 et 24 ans, etc.

Y a-t-il des inconvénients à l’assurance retraite ?

Afin de préparer votre retraite, vous pouvez souscrire à une assurance-vie. Si vous avez déjà un contrat en cours, n’hésitez pas à le réviser afin d’augmenter les versements programmés si cela est possible.

Vous pouvez également augmenter la part investie dans des fonds en euros, plutôt que dans des fonds en unités de compte. Ce type de placement peut être intéressant pour compléter sa future retraite. Toutefois, il faut savoir que l’assurance-vie est souvent fiscalisée et que si elle est versée sur un contrat après 70 ans, l’intérêt généré ne sera pas imposable. Pour éviter les mauvaises surprises au moment du départ à la retraite, pensez donc à anticiper au maximum sa mise en place.

Que se passera-t-il si je ne souscris pas à l’assurance retraite ?

L’assurance retraite permet de percevoir une pension de retraite. Elle est versée par les caisses de retraite à la personne qui a cotisé au régime général d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAV), ou par le régime spécial de la SNCF et RATP, ou encore par le régime social des indépendants.

A voir  Pourquoi AXA est l'une des meilleures entreprises d'assurance en France

Le montant de la pension dépend du nombre d’annuités validées. Elle est calculée en fonction du salaire moyen des 25 meilleures années, majoré par un coefficient variable selon l’âge auquel le salarié prend sa retraite.

La pension de retraite peut être également perçue en cas d’invalidité permanente totale ou partielle ; elle est alors calculée en fonction du salaire moyen des 10 meilleures années prises dans votre carrière.

Combien cela coûte-t-il de souscrire à l’assurance retraite ?

Il est important de savoir que l’assurance retraite n’est pas obligatoire. Cependant, elle est indispensable pour la plupart des personnes qui exercent une activité professionnelle.

Les indépendants ont tout intérêt à souscrire une assurance retraite, car elles permettent de maintenir le pouvoir d’achat et de préserver la qualité de vie en cas d’arrêt de travail ou de décès. Elle permet notamment d’assurer un revenu mensuel aux proches du souscripteur en cas d’invalidité ou de décès.

Vous aurez également droit à des prestations complémentaires si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier du minimum vieillesse (ASPA). Pour commencer, il faut savoir qu’il existe différents types d’assurance retraite :

  • L’assurance retraite classique
  • L’assurance retraite Madelin
  • L’assurance retraite individuelle

Où puis-je souscrire à l’assurance retraite ?

L’assurance retraite est un produit d’épargne qui permet de constituer un capital pour la retraite. Elle peut être souscrite individuellement ou collectivement, et par l’intermédiaire d’un contrat collectif.

Il existe différents types de contrats :

  • Le PERP, le Plan Epargne Retraite Populaire
  • Le Madelin, le Contrat Madelin
  • La Préfon, la Prévoyance du fonctionnaire

Web Conférence : tout ce qu'il faut savoir sur l'assurance emprunteur

Pour conclure, l’assurance retraite est un régime de retraite par répartition obligatoire pour les salariés du secteur privé. Cette assurance retraite est gérée par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés (CNAVTS) qui est placée sous la tutelle du ministère chargé de la Sécurité sociale.




Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *